Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

 
*
Fichier hébergé par Archive-Host.com
*
 
Pour tous renseignements,
menaces, insultes,
soutiens ou autres :
*
*
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 23:13

Pour la troisième année consécutive, depuis 17 ans, je ne participerai pas à l'assemblée générale de la copropriété Pontcarral, car je trouve fatiguant de prêcher au milieu du désert intellectuel de la plupart des participants.

En effet, la plupart de ceux-ci gueulent pendant 364 jours de l'année, et se conduisent comme des moutons le jour de l'assemblée générale. Ils se font à chaque fois rouler dans la farine par des types qu'ils passent leur temps à maudire quand ils sont au pied de l'ascenseur qui ne marche pas, quand ils se plaignent des boites aux lettres cassées, des incivilités, des détritus répandus et des charges.

Par ailleurs, le tartuffe qui nous sert de syndic ne veut plus avoir affaire à moi, ne veut pas me fournir de renseignements ni aucun document.

C'est pourquoi je l'ai déjà prévenu en fin d'année dernière, que je ne paierai plus les charges qui sont à présent bloquées sur un compte à part.

  charges final

 

J'ai toujours dénoncé depuis des années, l'incapacité des syndics, les magouilles, et la collusion Mairie / Syndic / Conseil syndical au détriment des habitants de Pontcarral, qui pour ces messieurs, ne sont bons qu’à payer et se taire.

Par ce tract, je tenais quand même à prévenir certains qui ne savent pas ce qui se passe, et/ou qui n'iront pas à l'assemblée générale car ils en sont écartés, comme par exemple les locataires qui n'ont pas de pouvoirs. Mais ils n'en sont pas moins aussi concernés, car ils payent aussi une partie de certaines charges des copropriétaires.

Façade final  

Les bâtiments sont pourris, ils se lézardent, les ascenseurs ne marchent pas, mais certains irresponsables, au quotient intellectuel du niveau d'une huitre contrebalancé par une minable cupidité, ont eu l'idée lumineuse de repeindre les façades de Pontcarral.

 

S'il y a une chose dont les habitants de Pontcarral n'ont pas besoin, c'est bien ce genre d' idioties. Repeindre les façades n'a aucun intérêt pour les habitants de la "résidence".

De plus, une provision de 20 000 euros sur 3 ans à été demandée par copropriétaire ! On rêve ...

J'avais proposé il y a quelques années, pour alléger les charges en général, de louer les toits des deux bâtiments à la publicité. Mais cela n'arrange pas la mairie pour qui les abords de Toulon ne doivent pas ressembler à Marseille. Alors les FALCO / LEVY et Compagnie, n'ont qu'à mettre la main à la poche.

Car les seuls qui trouveraient leur compte à un éventuel ravalement de façade, sont la Mairie de Toulon, le syndic pour son pourcentage, et certains membres du conseil syndical fantôme pour des raisons que j'ignore, sinon qu'ils sont plus prompts à faire du prosélytisme que de faire fonctionner les ascenseurs.

Mais il est aussi vrai que, quand on voit que la municipalité doit en tant que copropriétaire la somme de 2 852,85 euros, ce n'est pas demain que Pontcarral va voir la couleur de l'argent du contrat de ville qui a été détourné.

Autres stupidités prévues à l'A.G., la vente du bâtiment D.

Ci-dessous, les propositions de l'époque :

Bâtiment D :

I )  a)  La salle actuelle de l’association des jeunes située au rez-de-chaussée, le petit local attenant, ainsi que le terrain alentour, seront aménagés en crèche : un projet de crèche avait déjà été proposé depuis longtemps par Madame BADRY ; ce qui permettra que les tout-petits qui n’ont aucun endroit aménagé pour eux, ( toboggans et autres ) puissent en profiter dans un endroit clôturé, bien à eux, et sous surveillance.

      b)  La salle et le petit bureau qui servent à l’heure actuelle au Conseil Syndical servirait à l’administration de la crèche et à l’accueil des parents.

II ) a)  La petite pièce au premier étage, qui avait un temps été prêtée aux responsables de l’association « Pontcarral Avenir », servirait d’entrepôt des archives de la résidence.

Donc, quand j'avais proposé dans un projet d'aménagement de surélever pour faire une salle polyvalente au-dessus de l'ancienne épicerie ( devenu le centre cultuel ), Madame LEVY nous répondit à l'époque que cela coûterait trop cher, car il aurait alors soi-disant fallu reprendre tous les calculs des tantièmes de chaque appartement, car cela changeait la superficie de Pontcarral.

Ah bon ? Alors il en est logiquement de même si la superficie diminue aussi, ou c'était un mensonge de plus ?

Et maintenant, on reparle des poubelles. Extrait de Pontcarral.com (http://www.pontcarral.com/article-5206126.html) :

14 ) Quelques personnes ont demandé le déplacement des containers à poubelles. Voir si on peut les mettre dans les locaux à vélos qui sont abandonnés, et créer une deuxième ouverture. Ce qui permettrait les inconvénients des odeurs des dites poubelles et que leurs contenus ne s’envolent.

Cela a été refusé à l'époque pour de vagues problèmes économiques et sanitaires.

Et à présent, ils veulent dépenser 15 000 euros pour un coin poubelles à l'entrée de Pontcarral alors qu'il n'y a déjà pas assez de places de parking ?

Alors de deux choses l'une : ou c'est un point de plus pour mettre les poubelles ( dans ce cas, cela veut dire qu'à chaque fois qu'une poubelle est remplie, les ouvriers vont faire la navette pour l'amener jusqu'à l'entrée de la résidence ! ? ), ou cela sera le seul (?) point poubelles ( et ils pensent peut-être que les habitants - dont certains ne les descendent même pas et les jettent par leur fenêtre - vont les emmener là-bas ? ). C'est du grand guignol.

Pour ce qui est de certains propriétaires, beaucoup ont déjà du mal à faire face aux problèmes de charges qui se sont encore amplifiées au regard des services que la copropriété avait avant, et qui n'étaient déjà pas du luxe.

9/10 des propriétaires sont en débit et ce n'est pas les pseudo-modifications qui sortent du cerveau irresponsable des "cadors" du conseil syndical qui vont arranger les choses.

Quoi qu'il en soit, en attendant, ce sont nous les habitants de Pontcarral, qui payons pour leur incompétence.
  mougeon de Pontcarral

Partager cet article

Repost0

commentaires