Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

 
*
Fichier hébergé par Archive-Host.com
*
 
Pour tous renseignements,
menaces, insultes,
soutiens ou autres :
*
*
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 19:38

Cette anecdote est arrivée il y a quelques années. J’arrivais en bas de mon immeuble où attendaient deux islamistes, dont un était accompagné de son enfant.

Tous trois attendaient l’ascenseur. Par acquis de conscience, j’appuyais sur le bouton d’appel. L’ascenseur tardant à venir, l’enfant tira sur la porte qui ne s’ouvrit pas. Quelques instants après, las d’attendre, le groupe commença à s’éloigner pour prendre celui du fond du couloir, quand l’ascenseur arriva. Je leur ouvris la porte, et une fois dedans, l’enfant fit une remarque à son père sur le hasard que l’ascenseur soit arrivé. Celui-ci lui répondit doctement : « Le hasard n’existe pas ; c’est la volonté d’Allah mon fils ».

 

M’ouais bon ! En fait, les leçons que l’on pourrait tirer de cette histoire est que deux choses l’une … premièrement Allah n’est pour rien dans le fait que l’ascenseur arrive, pour la bonne raison que n’y croyant plus, le groupe s’éloignait. Deuxièmement, Allah n’envoie l’ascenseur que quand je lui demande, rien que pour embêter ceux qui croient en lui.

Mais, le temps passant, je m’en suis rendu humblement compte que les ascenseurs sont en panne pour tout le monde. Et pour les habitants de Pontcarral, croyants ou pas, le problème est quotidien.

 

Car en fait, dans les deux cas de figure cités plus haut, Allah n’en a rien à foutre de ce genre de choses bassement terre-à-terre. Mais il n’y a pas que lui.

 

Pour la bonne raison en effet, que cela fait des années que les ascenseurs marchent mal et/ou pas du tout à Pontcarral, et que si la plupart du conseil syndical composé de responsables islamistes du coin avaient au-moins la volonté sinon la « capacité » de faire quoique ce soit pour remédier au problème, Allah ou pas, il y a longtemps que cela se saurait.

 

Ces jours-ci, sur les quatre ascenseurs de mon bâtiment, un seul marchait (et mal). Et les personnes âgées, les handicapés en fauteuil, les mères de famille avec poussettes, les gens rentrant du travail, ceux qui montent leurs courses, toutes et tous continuent à endurer et à subir quotidiennement cette situation révoltante.

ilkdbjjj00 ascenseur

Partager cet article

Repost0

commentaires