Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

 
*
Fichier hébergé par Archive-Host.com
*
 
Pour tous renseignements,
menaces, insultes,
soutiens ou autres :
*
*
15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 00:17
 

Les « Infaux »

de Var-Matin

 

Le journal local Var-Matin, qui oscille depuis des années entre cirage de pompes et fausses informations, récidive à propos de la « résidence » Pontcarral. On peut dire qu’ils ont tout pour faire « de bons journalistes » !
 
Morceaux choisis ...
  
Extrait Var-Matin :
 
«  … Quatre ans après l’acquisition à l’amiable par la ville du bâtiment du bâtiment … »
 
Faux. L’acquisition date d’il y a deux ans :
 
*
*
Et non à l’amiable, mais par préemption :
*
*
Extrait Var-Matin :
*
« … Coût des travaux portant sur un premier espace de 200 m2 destiné au lieu de culte, et d’un second de 80 m2 abritant un espace à vocation culturelle, éducative et sportive … 80 000 euros, somme à laquelle il faut rajouter 60 000 euros pour l’acquisition … »
*
Faux.
La ville a payé le bâtiment 83 846,96 euros ( 550.000 francs ) et non pas 60 000 euros ( 393.574 francs ) comme on voudrait nous le faire croire.
 *
*
Monsieur MANDRILE en demandait : ( extrait de l’ordre du jour complémentaire de » l’A.G. du 12 mai 2001 ) « … 280.000 francs non compris les charges dues au jour de la vente, et non compris les frais de notaire … » à la louche environ à peine 400.000 francs.
*
Quatre ans après, la Mairie le rachète par préemption : 550.000 francs.
*
Dans le dossier « POLITIQUE DE LA VILLE – CONTRAT DE VILLE DE TOULON 2000 / 2006 ( c.v. définitif au 24.10.2000 – Préparation 2000 – 2006 ), il est fait état de mises à jour notamment de la part d’un certain Monsieur MANDRILE. Non, c’est un homonyme, il n’aurait pas osé !? ( Enfin, c’est encore une chose à revoir de près. )
*
Bref, Monsieur MANDRILE, de la SCI des GAUX, devait alors à la copropriété 11 807,76 euros de charges de retard, depuis des années.
*
*
Et il n’y avait …
*
*
… aucune hypothèque dessus ! ! !
*
( voir ma situation dans la catégorie SYCOLOGE & Tribunal )
*
Dans le même article, certaines déclarations
de monsieur BOUSSOUF, le responsable cultuel,
valent leur pesant de cacahuètes !
*
« Les habitants de Pontcarral ne veulent plus de lieu de culte clandestin dans les garages ou les caves … »
*
Pourquoi, il y en avait ?
 
«  … Ils veulent pratiquer leur culte dignement au grand jour dans la clarté et la transparence … »
 
Il est vrai que pour « vendre » des salades autres que la religion, il est plus approprié de passer d’un appartement F3 à une ancienne épicerie !
 
« … ce qui n’est pas contradictoire à l’idéal républicain ».
 
Non, ce qui est contradictoire avec l’idéal républicain, ce sont certains passages du coran. Mais c’est encore une autre histoire !
*
Extrait Var-Matin :
( fautes comprises à moins qu’il ne s’agisse que d’une seule génération ! ).
 
« Désormais, l’espace prière sera séparé de l’espace culturel. Mais « toutes les activités déjà ouvertes à tous le demeureront. Nous ne sommes pas sectaires. L’avantage de ses deux structures est qu’elles seront plus visibles. », ajoute Dalila, présidente de Horizon Sud, répondant aux attentes des femmes, toute génération confondue.
 
Petite précision : il s’agit de Dalila … BOUSSOUF.
*
Extrait Var-Matin :
*
« … Porté par l’ACCP, Association culturelle et culturelle de Pontcarral … »
*
Pour un peu, c’était : cultuelle et cultuelle.
Quels déconneurs ces journalistes !
*
Extrait Var-Matin :
*
« Nous voulions être considérés comme des Toulonnais même si nous faisons partie de la population la plus paupérisée » insiste Mounir Boussouf.Le maire était dans son rôle de répondre aux attentes des Toulonnais. … »
*
D’une part, habitant Toulon, même étant d’origine Normande et faisant « partie de la population la plus paupérisée », j’ai toujours été considéré comme Toulonnais. Faut être parano pour penser le contraire et je ne vais pas me mettre à jouer les pleureuses sur le sujet.
*
Par contre, pour ce qui est des attentes des Toulonnais, j’attendais – comme beaucoup d’habitants – autre chose de la mairie en ce qui concernait la destination du local. Entre autres choses, qu’il serve à toute la population de Pontcarral, et non pas à une fraction communautaire, la mairie faisant fi par ailleurs de la construction d’une mosquée à La Seyne Sur Mer.
*
Je ne sais pas si comme le dit l’adage que, la foi déplace des montagnes, mais elle a apparemment du mal à déplacer les fidèles jusqu’à la commune voisine !
*
En achetant ces locaux, la mairie avait pourtant précisé que la ville avait mené une étude dont il ressortait une insuffisance en matière d’équipements publics, et qu’il apparaissait nécessaire de créer un espace fédérateur d’accueil du public.
*
*
 On ne doit pas avoir la même notion
des équipements publics !
**
Main basse sur Pontcarral
ou
Bienvenue
à
Boussouf-land
Fichier hébergé par Archive-Host.com 
*
Petite précisions sur les trois associations
citées dans l’article de Var-Matin :
*
ACCP
( Association Culturelle et Cultuelle de Pontcarral )
ACCP, association Islamiste
Président : Mounir BOUSSOUF
*
Jeunesse 83
Jeunesse 83, association Musulmane
Président : Mounir BOUSSOUF
*
Horizon Sud
Président : ah non, c’est présidente : Dalila mais vous avez quand même gagné, c’est … BOUSSOUF.
Horizon Sud, association … « féministe ». Si si, c’est dans les statuts !
( arrêtez de rire, c’est pas gentil. )
*
Quand aux associations de jeunes comme Pontcarral Uni qui a pris la relève de Pontcarral Avenir ( voir catégorie ) et continue de travailler sur le terrain en aidant les jeunes, pas un mot sur Var-Matin ; comme si elle n'existait pas. Bref, tout ce qui n'est pas estampillé Islam, hé ben selon l’expression consacrée : « Macache oualou ». Et ça tombe bien, l’expression est d’origine algérienne ... comme monsieur BOUSSOUF.
*
Bref, tous les autres habitants de Pontcarral qui ne sont pas de « la communauté » peuvent remercier monsieur FALCO pour l’emploi fait de leurs impôts et de la mise à disposition des bâtiments publics ! ?
Enfin, ça fera toujours un local pour accueillir Tariq RAMADAN qui coûtera moins cher aux amis de FALCO que de louer le Palais Neptune. ( voir ci-dessous )
*
17 janvier 2007
*
Hubert Falco
&
Tariq Ramadan

 

L'ancien sous-ministre des personnes âgées (!), sénateur, président du Conseil général du Var et président de la fédération varoise de l'UMP n'était pas le seul responsable du parti sarkozyste à se presser à la rencontre de l'islamiste Tariq Ramadan. On dénombrait au moins deux députés, Geneviève Lévy et Philippe Vitel, lors de la conférence organisée par Tariq Ramadan au Palais Neptune à Toulon, samedi dernier.
 
La conférence était en fait un débat sur la "pluralité religieuse" : Tariq Ramadan était l'invité de Boussouf Mounir, président de l'association Jeunesse 83, dont les fonds sont manifestement suffisamment bien alimentés pour s'offrir une soirée au palais Neptune.
Nicolas Sarkozy se félicitait d'organiser l'islam de France, Hubert Falco et son sous-député souhaite organiser l'islam de Toulon. Ces derniers sous-traite aux religieux, l'encadrement moral d'une jeunesse dont ils se méfient.
Ci-dessous, une preuve du clientélisme de la proximité de nos élus toulonnais avec l'association culturo-cultuelle de Pontcarral.
 *
A titre de rappel, Tariq Ramadan est le petit fils de Hassan al-Banna, fondateur des Frères musulmans (1928), dont il revendique et défend l’héritage. Hassan al-Banna qui énonçait dans la charte des Frères musulmans : " Par sa nature, l'Islam tend à dominer, à imposer saloià toutes les nations et à étendre son hégémonie sur la planète toute entière[…]les prescriptions de l’islam embrassent la totalité, elles comprennent les affaires terrestre aussi bien que celles de l’après […] l’islam est foi et culte, patrie et citoyenneté, religion et Etat, spiritualité et action, livre et sabre"
 *
Aussi, Tariq Ramadan a préfacé le recueil de fatwa du cheik Yussuf Al-Qaradawi, qui est favorable (cf le licite et l’illicite, éditions AL-Qalam, 2001) à l’extermination des homosexuels, au meurtre des apostats et au battage des femmes. Qaradawi comme Ramadan ont donné des conférences aux meetings de l’UOIF, filiale française des Frères musulmans.
 *
Sources :
 *
&

*

*

Ce qui est pratique quand on tient des associations qui ont les mêmes choses en commun, c’est que l’on peut faire des remerciements collectifs. Ce qui permet de faire des économies sur le courrier…

*

 

Bref, les accointances entre pouvoir, fric et religion,

le sont à petite l’échelle sur le plan local,

comme sont les mêmes relations à l’échelle mondiale.

*

*

 
Trouvé sur le blog Toulon Autrement.
 
13 décembre 2006
Une mosquée à Pontcarral ???
*
Au cœur même du quartier de l’Escaillon, dans la résidence Pontcarral, le maire de Toulon a fait l’acquisition de locaux qu’il va mettre au service de la seule religion musulmane, sous le couvert d’un centre culturel. Monsieur le maire veut faire croire qu’une association culturelle – qui deviendra très vite association cultuelle – sera efficace dans le traitement de la délinquance. Mais cette attitude est pour le moins paradoxale quand l’Etat libéral prône le désengagement vis à vis des missions d’intérêt général.
*
Cette volonté d’étendre le périmètre du culturel au cultuel est une façon de rétablir un financement indirect des cultes. Ce brouillage est une manœuvre grossière. Tout citoyen attaché à la laïcité se doit de le dénoncer.
Cela dit, les musulmans doivent-ils raisonnablement se contenter de caves, de parking ou même – ce sera le cas à l’Escaillon – de commerces désaffectés ?
Est-il admissible que les croyants de la deuxième religion de France, l’Islam, soient contraient de prier dans des lieux exigus et inconfortables ? Bien sûr que non !
Mais voici un deuxième paradoxe : Hubert Falco finance une religion de manière indirecte et irrespectueuse, si bien qu’il bafoue à la fois la religion et la laïcité. Belle réussite !
*
Sachez que monsieur le maire bloque tout achat de terrain – par exemple à Rodeilhac – pour la construction d’un lieu de culte, en alléguant une préemption injustifiée. Tout comme ses prédécesseurs ont refusé des permis de construire, alléguant des prétextes sans grandes valeurs. Il est clair que les préoccupations électorales sont là, bien présentes.
Construire une mosquée digne de ce nom, serait la seule solution respectueuse des cultes et de la laïcité, soit en, permettant à une association cultuelle l’acquisition d’un terrain sur ses fonds propres, soit en consentant un bail à 99 ans. Mais pour le maire UMP, le faire, c’est perdre des électeurs, horrifiés par la perspective d’une mosquée, avec minaret et muezzin.
*
Et ne pas proposer de lieux de culte, c’est aussi perdre des voix, car figurez-vous qu’il y a des français musulmans qui votent, et qui, en dépit du clientélisme d’Hubert Falco, sont indignés des conditions qu’on veut leur imposer.
Et voilà monsieur le maire emprisonné dans le dernier paradoxe : son attitude paternaliste honteuse ne satisfait personne.
Enfermer une pratique religieuse dans un local au pied d’un immeuble revient à ghettoïser encore plus une population déjà préoccupée, malmenée et stigmatisée.
La référence religieuse, dans ce cas, risque d’entraîner une crispation identitaire et un repli communautaire.
*
Monsieur le maire, votre gestion de la religion musulmane se veut paternelle et positive. Elle n’est que paternaliste et sécuritaire. Les Français musulmans sont adultes, ne les traitez plus comme des enfants !
 *

Partager cet article

Repost0

commentaires