Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact

 
*
Fichier hébergé par Archive-Host.com
*
 
Pour tous renseignements,
menaces, insultes,
soutiens ou autres :
*
*
16 janvier 2007 2 16 /01 /janvier /2007 19:32
Honte à toi, garce de république ! Regarde tes fils se déchirer en ton nom sous la vieille couverture mitée des droits de l'homme dont tu te sers de manteau depuis deux cents ans. Tu me faits vomir avec ta cohorte de politiciens véreux, ces charognards du peuple.
Regarde-les, tes fils socialo-libéraux se crêper le chignon à cause d'un voile.
Regarde-les se ... dévoiler ; zieutes-moi ces visages de faux-derches; ils veulent se permettre d'interdire le port du voile maintenant ?
 
Hé, rêvez pas, assurez !
Vous les avez déjà oubliés vos droits de l'homme ?
Rappelez-vous :
 
DECLARATION DU 26 AOUT 1789.
       Article 4 :
 
" La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui ... "
 
       Article 10 :
 
" Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses ... "
 
DECLARATION UNIVERSELLE DU 10 DECEMBRE 1948.
       Article 18 :
 
" Toute personne a le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites."
 
       Article 26 :
 
1°) " Toute personne a droit à l'éducation ... "
  
3°) " Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants."
 
Hein, çà vous dit rien ? Hé mais c'est pas tout !
Attendez. Je vais vous remettre le nez dans votre caca.
Allez c'est reparti :
 
CONSTITUTION DU 27 OCTOBRE 1946.
 
" La nation assure à l'individu et à la famille les conditions nécessaires à leur développement."
 
" Tout être humain qui, en raison de son âge, de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l'incapacité de travailler à le droit d'obtenir de la collectivité des moyens convenables d'existence."
 
Allez dire çà aux mères de famille qui sont obligées de travailler, aux victimes d'accidents de toutes sortes, à tous ceux qui font la queue aux restaus du coeur.    On continue ?
 
Article 23 DU 10 DECEMBRE 1948 :
 
1°) " Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage "
 
Ah oui? Il vont être contents de l'apprendre, ces 2,5 millions de chômeurs dans un pays qui ne fait pas d'efforts en matière de créations d'emploi ( sous quelque gouvernement que ce soi ), et qui, par fins de droits, T.U.C., S.I.V.P., et autres façades, font baisser artificiellement le nombre des demandeurs d'emploi.
 
Enfin, dans ce même article 23:
 
3°) " Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante ... "
Ca va aussi faire plaisir aux travailleurs de chez PEUGEOT, dont le P.D.G. Mr CALVET gagne en un mois de quoi faire vivre deux familles pendant toute une année.
 
Ben alors Marianne ? Fais pas la gueule. Cette déclaration des droits de l'homme que tu trimballes depuis 200 ans et que tu as imposée à des peuples qui n'avaient pas la même culture que toi, va falloir l'assumer ... 
Ah ! tu viens de t'apercevoir que ce n'est qu'une fumisterie, une vieille dépouille, un vulgaire cadavre que tu traînais derrière toi et qui n'a servi qu'à nourrir les pseudo-démocrates jusqu'à là ? Ils s'en sont repus, et l'indigestion à commencé avec " l'affaire du tchador. "
 
Alors quoi ? On accepte les autres peuples et il faudrait qu'ils laissent leurs cultures et leurs traditions au vestiaire ? Pourquoi ? Du moment qu'ils ne nous les imposent pas; enfin, pas encore !
 
Hé oui Marianne, tes fils ont joué à l'apprenti-sorcier et maintenant ils se disputent la baguette magique des droits de l'homme. Ils veulent le " beur ", l'argent du beurre mais pas sa saveur; il a le goût de leur défaite.
 
Capitalistes exploiteurs et communistes profiteurs, copains-coquins d'hier et de demain, vous en aviez besoin des immigrés non ? Alors ne venez pas vous plaindre, ne venez pas cracher dans la soupe par politiciens interposés.
Quand au peuple, il devrait vous laisser vous démerder avec; ce peuple que vous avez abandonné au profit de matérialismes économico-dialectiques. Seulement il n'ose pas se révolter ce peuple tant vous lui avez mis de barrières parlementaires entre lui et vous. Il n'en a pas encore conscience, il n'a pas encore assez morflé.   Mais patience ...
 
Pour l'instant, on ne peut que constater que ces bâtards de la démo-crassie que sont les politiciens, à force de profiter des droits qu'ils se sont octroyés, en ont oublié qu'avant tout, l'homme envers l'homme devrait aussi avoir ... des DEVOIRS.
  

Partager cet article

Repost0

commentaires